Aujourd'hui nous sommes 189 adhérents et nous représentons 5786 employés
  • Accueil
  • FINC
  • Présentation
  • Conviction et valeurs

Conviction et valeurs

Xavier BENOIST, président de la FINC
Xavier BENOIST,
président de la FINC

« Il faut revenir à un modèle économique et social où l’entreprise est au cœur du dispositif. Cette entreprise doit être industrielle car c’est un pan structurant de notre économie. Notre vision de l’économie est celle d’une vision libérale régulée dans laquelle la concurrence a toute sa place. Mais pour accompagner le développement de l’industrie de transformation locale, il faut lui donner des avantages concurrentiels, comme les protections de marché que l’on connaît actuellement. Il faut également une Autorité de la concurrence qui en régit les excès, etc. Et il faut aussi un partage des bénéfices de l’économie calédonienne entre les différents acteurs économiques.

La Fédération des industries n’existe que par ses adhérents. Elle est là pour les aider, les soutenir, les accompagner. Cet accompagnement peut se décliner en différents exemples : pour monter un dossier, face à une difficulté sociale ou avec une administration. La Fédération est également là pour porter le modèle économique de l’industrie. Elle a une action à mener auprès des institutions pour démontrer l’importance de l’industrie dans l’économie calédonienne. Elle est aussi là pour être force de propositions, à l’exemple du travail réalisé sur l’export (création du cluster Avenir Export en 2015).

Enfin la Fédération est là pour être un réseau, un bol d’air pour les chefs d’entreprise. Pris dans le quotidien, on oublie parfois que l’on peut partager des problématiques communes avec d’autres industriels. Il est important d’arriver à se retrouver entre industriels pour échanger et enrichir nos expériences.

Avec la démocratisation de nos sociétés, il est impensable, voire dangereux de ne pas accompagner le progrès économique de progrès social. Raison pour laquelle nous parlons de responsabilité sociétale de entreprise, de dialogue social dans l’entreprise ou au niveau du pays. Aujourd’hui, il n’est pas envisageable que le développement économique ne s’accompagne pas d’un développement social. Si on va au delà, ce n’est pas uniquement pour répondre aux attentes démocratiques des salariés, c’est aussi parce que c’est un levier de croissance. Avec un dialogue social mieux pensé, avec une responsabilité sociétale mieux assumée, on peut alors trouver des leviers de développement économique pour nos entreprises et pour l’économie du pays. Pour autant, il y a des règles dans les entreprises. Chacun a des responsabilités, en sa qualité d’entrepreneurs, d’industriels ou de salariés, à assumer ».

Xavier BENOIST, président de la FINC

FINC

Fédération des industries
de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

FINC
BP 27035
98863 Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

 Tél. : (687) 281 291
 Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.