Bannière

Présentation de la FINC

Qui sommes-nous ?

  • La FINC est une association syndicale, sous forme de fédération de professionnels, dont l’objet est l'étude et la défense des droits ainsi que des intérêts matériels et moraux de toute personne physique ou morale, (entreprise) pratiquant une activité de transformation en Nouvelle-Calédonie.
  • La FINC se veut une force de proposition pour le développement d’une autonomie économique la plus large possible. Par ses actions (études, communication, assistance) elle participe au développement d’une industrie de fabrication créant des richesses et des emplois.
  • La FINC mène, avec les groupements  adhérents et industriels une action commune en vue de favoriser le progrès économique et social de la Nouvelle-Calédonie. Dans ce dessein, elle cherche à construire un projet économique et social “endémique“ à la Nouvelle-Calédonie.
  • La FINC et ses 177 adhérents, c’est plus de 8 000 emplois (2015) avec un taux de progression de 5% par an.
  • L’industrie réalise un chiffre d’affaires de plus de 170 milliards de francs (en 2005) et représente 2 800 entreprises. Elle participe largement par les taxes, impôts, salaires et dividendes versés à la prospérité de la Calédonie et au fonctionnement de la collectivité. Il faut 7 emplois pour fabriquer quand un seul suffit pour importer.

Membres du CODIR

  • Carold VASSILEV - Président d'honneur
  • Xavier BENOIST - Président
  • Véronique BEER - Vice-Président
  • Romain BABEY - Vice-Président
  • Jacques BEYNEIX - Vice-président
  • Eric CHEVROT - Secrétaire
  • Yann LOZACH - Secrétaire adjoint
  • Pierrick MAURY - Trésorier
  • Hatem BELLAGI - Trésorier adjoint
  • Gérard BONIFACE - membre
  • Henry CALONNE - membre
  • Jean-Philippe LOCKER - membre

Permanents

  • Flavie DENAIS - secrétaire générale
  • Marie Ange KILAMA - Assistante administrative en charge du secrétariat et de la gestion financière
  • Marjorie MICOLLET - Assistante administrative en charge de la communication et soutien aux dossiers de fond

Membres du Bureau élargi

  • Carold VASSILEV - Teeprint
  • Xavier BENOIST
  • Jean-Philippe LOCKER - CMF
  • Romain BABEY - VEGA
  • Jacques BEYNEIX - ESQ
  • Eric CHEVROT - PACOME
  • Yann LOZACH - LA FRANCAISE
  • Pierrick MAURY - FIPAC
  • Gérard BONIFACE - BONIFACE
  • Hatem BELLAGI - SCSI
  • Henry CALONNE - SOCALAIT
  • Véronique BEER - PAT PRESSING
  • Matthieu CAILLARD - LE FROID
  • Alessandro DELLE CASE - BATIMENT CONFORT
  • Alain PRIETO - PHOTO DISCOUNT
  • Jean-Christophe MILLOT - GBNC
  • Simon LELOUCH - CFP
  • Valérie JEANDIN - MIVI
  • Thomas SEVETRE - LBDP
  • Laurent DASSENOY - ECOBAG
  • Gilles ROUSSEL - GAZPAC
  • Astrid Laurencot
  • Jessica Bouye
  • Véronique Kerangouarec
  • Gilles Lecoindre

La philosophie de la FINC

La FINC développe un management participatif dans son fonctionnement interne mais aussi dans les entreprises adhérentes, et par là défend le principe de démocratie participative, fondé sur des valeurs d’écoute, de respect, de coopération et d’équité.

Contexte

Economiquement, la Nouvelle-Calédonie est encore tournée vers une économie de comptoir, bien qu’au début des années 80, des mesures de soutien aient été instaurées pour encourager la fabrication locale de produits. Dans le cadre des accords politiques de Matignon, puis de Nouméa, la Nouvelle-Calédonie se doit aujourd’hui de développer ses richesses intérieures et donc sa production de biens et de services.

Place de l'Industrie de transformation dans l'économie

L’industrie de transformation locale regroupe environ 1 225 entreprises de toutes tailles employant près de 8 100 salariés directs (source : ISEE) auxquels il convient d’ajouter plus de 12 000 emplois induits. La croissance des effectifs est de 7,6% par an.

On peut aujourd’hui parler de tissu économique industriel dont les ramifications se prolongent à travers la production agricole, le tourisme, le bâtiment et les services. L’industrie de transformation calédonienne a un fort impact sur l’économie locale

  • La première retombée pour le territoire est sociale.
    20 000 calédoniens vivent directement ou indirectement grâce à l’industrie
    Au-delà des 8 000 salariés, l’industrie engendre environ 12 000 emplois indirects.
    Plus des 2/3 des effectifs sont des ouvriers, dont la plupart ont été intégrés sans formations initiales, et qui ont reçu une formation qualifiante par l’entreprise.
    L’industrie joue donc un rôle déterminant dans le tissu social calédonien, la création d’emplois et le rééquilibrage.
  • Source : Direction des Services Fiscaux

Dernière modification portée le Mardi, 05 Juillet 2016 06:44

Made InDernière parution


Publié le 19 Avril 2016, 12.54
Made In N°36
2016 s’annonce comme un cru très atypique : atypique à l’image du nouveau format du Made In qui change pour vous être plus agréable et qui devient trimestriel pour répondre à l’attente de ses lecteurs. Mais le c

Dernière minute


Publié le Lundi 20 Février 2017
Concours général agricole 2017
Du 25 fevrier au 5 mars, les produits calédoniens s'exposeront sur le Salon International de l'Agriculture (SIA) et participeront au concours général agricole 2017. Cet évenement est porté par la Chambre d[...]

FINCnews

Restez informé ! Abonnez-vous à notre lettre d'information...