Bannière

Bientôt, une technopole en Calédonie…

Paru dans le Made In N°20 - 6 décembre 2010

Les entrepreneurs le vérifient au quotidien, un certain Joseph Schumpeter et d’autres après lui l’ont théorisé de manière formelle : l’innovation est le moteur de la dynamique économique et donc de la croissance. Une théorie pionnière au début du XXe siècle et qui s’impose aujourd’hui encore, certes dans un cadre technologique, organisationnel et social transfiguré, mais avec toujours autant, si ce n’est plus, d’acuité. La Nouvelle-Calédonie puise les fondements de sa croissance en partie dans ses sous-sols, mais elle doit désormais se donner les moyens de valoriser ses autres atouts spécifiques.

Dossier préparé par Angélique Souche

Les entrepreneurs le vérifient au quotidien, un certain Joseph Schumpeter et d’autres après lui l’ont théorisé de manière formelle : l’innovation est le moteur de la dynamique économique et donc de la croissance. Une théorie pionnière au début du XXe siècle et qui s’impose aujourd’hui encore, certes dans un cadre…
Engagement du discours de politique générale du gouvernement, le projet de technopole commence à poindre son nez. Les prémices de la réflexion ont émergé en 2008, après une visite de la province Sud et des acteurs économiques dans l’île de La Réunion, laquelle a développé de nombreuses structures innovantes, dont…
Un exemple : la filière mine et environnement Si la finalité d’une technopole est bien, pour un territoire, d’acquérir un ou des avantages comparatifs face à la concurrence mondiale, encore faut-il cibler au plus juste l’effort d’innovation pour que le retour soit maximal. Le cahier des charges de l’étude de faisabilité…
Les industriels calédoniens en sont persuadés : la technopole peut être un outil puissant pour un développement économique concerté et durable. Une aventure ambitieuse à laquelle ils veulent apporter leur contribution.
Le directeur de la Sodil* est l’une des personnalités consultées lors de l’étude de faisabilité. Samuel Hnepeune communique volontiers son enthousiasme pour le concept de technopole, tout en espérant qu’il ne se travestira pas dans les faits, en devenant une entité administrative de plus.
Par essence, le principe de la technopole est de mettre en réseau les connaissances disponibles. Ainsi, la technopole calédonienne devra, pour être efficace, développer son ouverture sur le monde. Dans cette perspective, les structures innovantes de Brest et de La Réunion pourront être d’un grand secours de par leur proximité…

Made InDernière parution


Publié le 19 Avril 2016, 12.54
Made In N°36
2016 s’annonce comme un cru très atypique : atypique à l’image du nouveau format du Made In qui change pour vous être plus agréable et qui devient trimestriel pour répondre à l’attente de ses lecteurs. Mais le c

Dernière minute


Publié le Mercredi 22 Mars 2017
Quel programme présidentiel pour l'outre-mer français et les entreprises calédoniennes
Le 17 mars dernier lors d’une conférence de presse au sein de la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris, la Fédération des industries de Nouvelle-Calédonie, la CPME-NC et NC T&I, avec le soutien de [...]

FINCnews

Restez informé ! Abonnez-vous à notre lettre d'information...

L'industrievous ouvre son cœur


Publié le Mercredi 24 Avril 2013
SIEM : l’eau, c’est un métier
SIEM : l’eauc’est un métier Depuis sa création en 1986, la Société industrielle des eaux du Mont-Dore reste le seul producteur d’eau de source en Nouvelle-Calédonie et emploie 25 personnes.